Principe de la prise de masse

Aussi appelée « bulking » en anglais, le terme désigne une période pendant laquelle il faut  respecter 3 critères pour qu’elle soit  efficace : la suralimentation, avoir un programme d’échauffement adapté et profiter d’une récupération optimale. Si ces trois conditions sont avortées, la prise de masse échouera.

La suralimentation  définit le fait de manger plus que ce dont on a besoin, c’est-à-dire d’apporter au corps plus d’aliments que ce dont il a besoin afin de fonctionner. L’objectif de cet apport calorique maximal sera de déterminer efficacement la présence des nutriments dans le corps  (glucides et protéines notamment) et garantir qu’il pourra construire du muscle. Comme il s’avère impossible de savoir quelle est la dose exacte à apporter, on mange beaucoup plus en étant certain d’obtenir au moins ou plus que la dose minimale. Il faut donc se nourrir en grande quantité et qualité, toute la journée, pour ne jamais avoir faim, en veillant à ce que l’apport en glucides et en protéines soit adapté (2gr à 3gr de protéines par kilo de poids de corps) en plaçant le corps dans un état où ce dernier sera forcé de grossir.  Un diagramme adapté et concis reste essentiel.

D’ailleurs, effectuer une prise de masse alors que la méthode utilisée ne vise aucun  but, l’expérience (programme de sèche ou de force) ne mènera à rien. Enfin, il faut que la récupération soit correcte. Un bon ravitaillement, et une alimentation excédentaire sont d’une grande aide pour la récupération et le
renforcement des muscles. Toutefois, il faut aussi veiller à bien se reposer puisque le sommeil représente un élément crucial et le repos aussi. Il faut donner la priorité à l’augmentation de la charge, limiter les autres activités et les sorties pour ne pas fatiguer inutilement le corps et garder toute son énergie pour la croissance musculaire.